Spontaneous Membrane Ionic Transfer – SMIT

La technologie SMIT, développée par Genio srl et protégée par brevet, a été créée pour résoudre efficacement et à faible coût, le grave problème de manque d'eau potable, grâce à la désalinisation de l'eau de mer, le tout dans le respect de l'environnement.
SMIT est la seule technologie protégée par brevet international et confirmée qui soit en mesure de produire durant le processus de désalinisation :

De l'eau douce à usage humain, agricole et industriel
De l'énergie électrique en surplus sur la consommation
Des produits chimiques haute qualité très demandés sur le marché. NaOH (soude caustique) et HCl (acide chlorhydrique),

NaOH (soude caustique) et HCl (acide chlorhydrique)

Aucun rejet de saumure ni déchet toxique pour l'environnement

La technologie SMIT se base sur un Système de piles à combustible breveté et pouvant être alimenté par plusieurs combustibles reformés à l'hydrogène. SMIT opère en synergie avec les systèmes à osmose inverse (RO) et transforme leurs polluants saumâtres en produits commerciaux de qualité. Le tout avec un résultat énergétique globale fortement positif.

La technologie SMIT s'applique efficacement aussi bien aux nouvelles installations qu'aux systèmes de désalinisation à osmose inverse existants, ce qui la rend particulièrement rentable.
Le schéma du prototype ci-dessus associe la technologie des piles à combustible à un support à échange d'ions.

Hydrogen Supply (Reformer for PEM)

SMIT est alimentée par l'hydrogène provenant du processus de reformage du gaz méthane. Le reformeur utilisé à ces fins est dimensionné en fonction des besoins de processus (généralement compris entre 1,2 et 12 Nm3 de H2 /heure) et peut être alimenté avec du gaz méthane ainsi qu’avec d'autres combustibles tels que biogaz, GPL, propane, méthanol, DME (diméthyléther).

Le processus de reformage prévoit deux phases en séquence, réunies dans le même appareil.

  1. La première consiste dans le reformage du méthane proprement dit et est basée sur la technologie de reformage à la vapeur (Steam Reforming Technology - SR).
  2. La seconde prévoit en revanche le processus de purification du monoxyde de carbone (CO Clean-up) et peut utiliser deux technologies alternatives, la conversion du gaz à l'eau (WGS) ou la méthanisation sélective (SMET).

La purification du monoxyde de carbone permet de réduire le monoxyde de carbone à une valeur maximum de 10 ppmv.
Si nécessaire, le processus de reformage peut être précédé de la désulfuration du méthane, effectuée par une unité spéciale.

PERFORMANCE MOYENNE DU PROCESSUS – OSMOSE INVERSE INCLUSE

CH4 consommé par m 3  d'eau de mer

3.7 m 3

Eau douce produite par m 3 d'eau de mer

0.90 m 3

kWh produits par m 3 d'eau de mer

11.84 kWh/m 3

NaOH (soude caustique) produite par m 3 d'eau de mer

11 Kg/m 3

HCl (acide chlorhydrique) produit par m 3 d'eau de mer

19 Kg/m 3